Espace clientMon tarif
Financement de son entreprise

Trouvez le meilleur financement pour votre entreprise !

François Xavier Combe
Écrit par François Xavier Combe, le 3 décembre 2021
Temps de lecture : 5 minutes

Le financement de son entreprise : vos réponses en bref 

  • La question du financement pour son entreprise n’est pas toujours évidente. Elle peut même représenter un frein majeur. C’est pourquoi il est très important d’être bien renseigné sur ce sujet.
  • Le financement d’un projet de création d’entreprise pourra résulter de la combinaison de plusieurs sources de financement. Elles pourront varier selon les caractéristiques du projet, son ambition, et votre situation personnelle et professionnelle.
  • Pour réussir à obtenir le financement que vous souhaitez, préparez un dossier complet, clair, soigné, et concis. Votre plan de financement doit être équilibré et convaincant !

Comment estimer mon besoin financier ?

Attention à ne pas sous-estimer son besoin financier ! En effet, les créateurs ont souvent tendance à tomber dans ce piège pour limiter l’endettement. 

Il faut prendre en compte :

  • les investissements à réaliser pour produire, gérer, communiquer, vendre…
  • les stocks à constituer
  • les dépôts de garantie à verser
  • la trésorerie de départ qui sera nécessaire pour les premières dépenses (soit le BFR de départ) : assurances, actions commerciales, loyer, achat de fournitures, salaires, frais de déplacement, charges sociales, électricité…
  • l’évolution du BFR en cas d’augmentation de votre chiffre d’affaires

Une bonne évaluation de ses besoins permettra de sécuriser le démarrage de son activité en anticipant les éventuels écarts, de crédibiliser son dossier pour un financeur, et de faciliter ainsi l’obtention de financements.

Après avoir estimé un besoin financier, il faut mettre toutes les chances de son côté pour obtenir un financement. Préparer un dossier complet, clair, soigné, et concis. Il faut pouvoir présenter un plan de financement équilibré et convaincant.

Comment financer mon entreprise ?

Il existe différents modes de financement pour son entreprise. Chaque mode a des caractéristiques différentes.

1. Financement par les associés ou les actionnaires 

Ces financements sont dits internes. Il existe 3 types de financements internes :

  • les apports en numéraire
  • les apports en nature
  • les apports en compte courant d’associés

Les apports en numéraire correspondent aux apports d’argent des associés ou des actionnaires. Et en contrepartie, ceux qui apportent obtiennent des titres de la société. 

Ces apports permettent à l’entreprise d’obtenir des fonds qui n’auront pas besoin d’être remboursés. 

Dans certains cas, les apporteurs en numéraire peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu correspondant à 18% des montants investis. 

Enfin, ce type d’apport permet d’obtenir des titres en contrepartie, synonymes de droits dans l’entreprise.

Par contre, les apports en numéraire ne peuvent pas être récupérés par les associés ou les actionnaires.

Les apports en nature représentent tous les apports de biens autres que les apports d’argent. En contrepartie de ces apports, il est possible d’obtenir des titres de la société. 

Un apport en nature fait l’objet d’une évaluation et, dans certains cas, l’intervention d’un commissaire aux apports est requise.

Enfin, les apports en compte courant d’associé permettent d’apporter de l’argent qui n’entre pas dans la constitution du capital social. L’avantage de cet apport est la possibilité de remboursement des associés ou actionnaires. 

2. Financement par les partenaires externes 

Ces financements sont dits externes. Ils comprennent les emprunts bancaires, les aides à la création d’entreprise et la location et le crédit-bail.

Les prêts bancaires sont une solution de financement très répandue. L’avantage est que les associés et actionnaires n’ont pas besoin de mettre des apports dans l’entreprise. Cependant, des garanties sont nécessaires pour obtenir un emprunt.

Les aides à la création d’entreprise et les subventions correspondent aux aides gouvernementales ou régionales. Elles peuvent constituer un complément pour démarrer l’entreprise, mais elles sont limitées et ne peuvent donc pas être la seule source de financement.

Enfin, le crédit-bail et la location permettent de réduire le besoin de financement nécessaire lors du lancement du projet. L’avantage est que le crédit-bail offre la possibilité de devenir propriétaire du bien au terme du contrat. Cependant, l’entreprise devra verser un loyer échelonné sur plusieurs années. 

Quelles sont les alternatives au prêt bancaire ? 

Vous souhaitez lancer votre société ou vous développer mais vous avez du mal à obtenir des financements bancaires ? Nous vous présentons toutes les solutions alternatives pour obtenir des financements !

1. Les concours

Beaucoup d’associations, de fondations, d’écoles, ou d’autres organisations d’entrepreneurs proposent des concours pour les créateurs ou les nouveaux chefs d’entreprise. Il y a souvent des dotations financières à la clé, mais également la possibilité de rencontrer des partenaires et investisseurs, ainsi que la possibilité de se faire connaître.

2. Les prêts interentreprises

Grâce à la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, les entreprises peuvent être créancières ou débitrices les unes des autres. Les SARL et SA peuvent désormais prêter des fonds à des microentreprises, PME, ou ETI si elles remplissent les conditions suivantes :

  • les prêts ne doivent pas dépasser une durée de 2 ans
  • les prêts accordés devront prendre la forme d’un contrat de gré
  • les entreprises qui effectuent le prêt ne doivent effectuer ce prêt qu’à titre accessoire de leur activité principale
  • les entreprises doivent être en capacité d’attester d’un lien économique justifiant le crédit

3. Les fonds d’investissement

L’association des investisseurs pour la croissance regroupe près de 300 fonds d’investissement en France. Ce sont des actionnaires professionnels qui prennent une participation en capital (minoritaire ou majoritaire) dans des entreprises qui sont généralement cotées en bourse.

4. Les business angels

Si l’entreprise a un fort potentiel de croissance, elle peut attirer des business angels (investisseurs providentiels). Ce sont des investisseurs qui souhaitent miser une partie de leur patrimoine financier dans des sociétés à fort potentiel. « Les business angels, seuls ou à plusieurs, sont susceptibles de financer des investissements de 50K à 700 000€ » explique la fédération nationale France Angels.(bit ly)

5. Les incubateurs

Les incubateurs vous accompagnent dans la réalisation de votre projet entrepreneurial sur une période de 1 à 3 ans. En plus de vous aider et de vous apporter des conseils, cela peut vous permettre de vous mettre en relation avec des investisseurs désireux de participer au capital de votre entreprise.

6. Le financement participatif ou crowdfunding

Ce mécanisme permet de récolter des fonds auprès d’un large public, le plus souvent sur internet. 

Il peut avoir 3 formats différents : 

  • la souscription de titres de capital ou de créance émis par l’entreprise soutenue
  • un prêt
  • un don

7. Les prêts d’honneur

Si vous souhaitez financer une création ou une reprise d’entreprise, ou si vous êtes un jeune dirigeant, vous pouvez opter pour un prêt d’honneur. C’est un prêt sans caution personnelle ni garantie (souvent à taux zéro), inscrit en fonds propres. Il peut atteindre le montant de 90 000€ pour les projets innovants. En plus, ils apportent un gain de crédibilité à votre projet et facilitent l’obtention de financements bancaires. Selon Initiative France : « Pour 1 € de prêt d’honneur, les banques accordent en moyenne 7,5 € de financement complémentaire. ».

8. Le microcrédit

Ils sont conçus spécifiquement pour des personnes rencontrant des difficultés d’accès aux financements bancaires. Les microcrédits sont souvent proposés par des acteurs associatifs. L’accord d’un microcrédit est basé sur :

  • le porteur de projet : motivation, expérience, compétences
  • le projet : potentiel, implantation, chiffres d’affaires prévisionnel
  • la capacité de remboursement

Demandez à notre coach ce qu’il pense de votre solution de financement, c’est gratuit !

François Xavier Combe

À propos de François Xavier Combe

François-Xavier décide de créer Easyblue après plus de 15 années passées à développer des agences AXA.Son expertise de l'assurance est un levier indispensable à la compréhension des risques auxquels sont confrontés les entrepreneurs chaque jour. Fasciné par la manière dont certains arrivent toujours à repousser leurs limites, il prend Kai Lenny et Nirmal Purja comme inspiration pour conter les récits des plus belles aventures humaines.

Plus d'articles sur cette thématique