Espace clientMon tarif

Business Angel ou comment financer un projet autrement que grâce aux banques ?

François Xavier Combe
Écrit par François Xavier Combe, le 7 février 2022
Temps de lecture : 4 minutes

Business angel, en bref !

> Pour financer un projet innovant à fort potentiel, les Business Angels peuvent être une bonne solution. 

> Grâce à leur patrimoine financier et leur carnet d’adresses, mais il faut réussir à les convaincre avec un dossier de présentation, puis un oral de 10 à 15 min. 

> Les plateformes Eroquity, Femme Business Angel et Angel Santé permettent de rentrer en contact avec des Business Angels.

Qu’est-ce qu’un Business Angel ?

Lorsqu’une entreprise a un projet innovant à fort potentiel à financer, il est possible de faire appel à des Business Angels. 

En quelques mots, ce sont des personnes physiques qui souhaitent investir une partie de leur patrimoine financier et qui possèdent un carnet d’adresses, des compétences et une expérience non négligeable pour les entrepreneurs en recherche de financement. Le terme Business Angel peut être traduit par “Investisseur Providentiel”. 

Ces personnes physiques sont souvent des cadres d’entreprises ou d’anciens entrepreneurs dont l’objectif est de réaliser une plus-value grâce à leur investissement.

Pour aider des entrepreneurs, les Business Angels prennent en compte les critères suivants : 

  • La zone géographique de l’entreprise puisque les investisseurs vont privilégier des entreprises locales, voire régionales.
  • Le domaine d’activité de l’entreprise puisque les investisseurs vont choisir des entreprises proches de leur domaine d’expertise ou de leurs centres d’intérêts personnels.

Les caractéristiques courantes d’un Business Angel

Généralement, les Business Angel :

  • Investissent leur propre argent dans des projets à fort potentiel,
  • Choisissent ou non d’investir et la décision ne dépend que d’eux,
  • N’ont aucun lien de parenté avec les entrepreneurs de projets innovants,
  • Investissent dans des projets viables et solides
  • Cherchent la rentabilité et donc réalisent une plus-value sur leur investissement lors de la sortie du capital.

Pourquoi faire appel à des Business Angels ?

Seuls les projets innovants à fort potentiel avec un potentiel de croissance important peuvent bénéficier d’une aide financière des Business Angels.

Faire appel à des Business Angels est un bon effet de levier pour obtenir d'autres financements. Ils apportent une expérience, des compétences et des fonds nécessaires au projet. Ces fonds permettent à l'entreprise de s'introduire dans le marché visé.

La part du capital détenu par les Business Angels est généralement inférieure à 20%. Ils participent tout de même activement aux prises de décisions et à la vie de l'entreprise. 

C'est pour cela que le critère géographique est souvent privilégié par ces investisseurs. Les Business Angels favorisent généralement des projets locaux (départementaux ou régionaux) spécialisés dans des secteurs tels que la santé ou le numérique.

Les sommes investies par les Business Angels peuvent être relativement importantes. En moyenne, un Business Angel investit entre 10 000€ et 20 000€ par an. Les projets en phase d'amorçage (en phase de recherche et de mise en œuvre) tout comme les projets en phase de développement peuvent recevoir une aide financière de Business Angels.

Notez que les montants investis par les Business Angels dépassent rarement les 1 million d'euros. Lorsque les Business Angels se groupent pour investir dans un projet, les montants investis se situent généralement entre 300 000€ et 500 000€.

L’entrée en capital du Business Angel 

Pour trouver les investisseurs qui aideront l’entreprise dans son projet, il y a quelques étapes à passer.

La première étape est de monter un dossier de présentation du projet et de le déposer sur une plateforme spécialisée. Le dossier est examiné selon les critères suivants : le montant recherché, le domaine d’activité et la maturité du projet.

La deuxième étape, si le projet a été retenu, est de présenter le projet à l’oral devant le comité de sélection, et ce, durant 10 à 15 minutes.

La troisième étape, si un ou plusieurs Business Angels sont intéressés, est d’approfondir le projet et de négocier l’entrée en capital

La dernière étape est de financer le projet une fois le pacte d’actionnaires signé.

Notez qu’il se passe plusieurs mois entre la première et la dernière étape.

Pour rédiger le business plan, il se passe 3 mois en moyenne. Cette durée permet de penser à tous les aspects du projet : présenter l’équipe et le projet, réaliser une étude de marché, une stratégie commerciale et marketing, les principaux tableaux prévisionnels financiers…

Entre le premier contact et la signature d’intention, il faut compter entre 5 et 9 mois.

Pour finaliser la levée de fonds et percevoir les fonds, il faut attendre 1 mois en moyenne. 

La sortie du capital du Business Angel

Si les conditions sont réunies, le Business Angel peut revendre sa participation idéalement dans un délai de 3 à 5 ans. 

Il existe cependant 3 conditions pour sortir du capital :

  • Le rachat de l’entreprise par un entrepreneur,
  • Le rachat de l’entreprise par un fonds d’investissement,
  • L’introduction en bourse de l’entreprise.

>> Si vous vous posez des questions sur la rédaction d’un contrat de rachat d’entreprise vous pouvez vous tourner vers notre assurance protection juridique professionnelle afin d’éviter toutes sortes de litiges.

Un réseau de Business Angels important

Il existe plusieurs formes d’organisations regroupant des Business Angels.

Tout d’abord les réseaux associatifs : Ce sont des organismes qui mettent en relation les créateurs et les investisseurs. Le montant des droits d’accès au dispositif est faible et se fait par prélèvement sur le montant levé.

Ensuite, les réseaux SIBA : Ce sont des Business Angels, entre 10 et 50, qui souhaitent rester entre eux. L’objectif est de rechercher une visibilité forte au niveau régional. Un pot commun et une structure juridique sont créés. La structure juridique prend généralement la forme d’une SAS ou d’une Société de Capital Risque (SCR).

Enfin, des réseaux mixtes (associatifs et SIBA) : 

Il existe également des réseaux géographiques implantés sur une ville, une région ou un département. Ces réseaux investissent dans divers secteurs d’activités. Ce sont des structures comme : Capitole angels, Provence business angels ou encore Paris business angels

Il existe d’autres plateformes pour rentrer en contact avec des Business Angels : 

  • Euroquity : créé par BPIFrance, Euroquity met en relation les entrepreneurs avec des partenaires qui vont les aider à se développer. Cette plateforme permet d’obtenir des recommandations de partenaires ou d’appartenir à des labels pour mettre en valeur l’entreprise auprès de futurs investisseurs.
  • Femmes Business Angels : cette plateforme regroupe 150 femmes prêtes à investir dans des projets et à les accompagner dans leur développement. Cette plateforme encourage les femmes à devenir des Business Angels et à soutenir les entrepreneurs dans leur création d’entreprise.
  • Angels santé : Cette plateforme, quant à elle, cible les entreprises ayant un impact sur le système de santé.
François Xavier Combe

À propos de François Xavier Combe

François-Xavier décide de créer Easyblue après plus de 15 années passées à développer des agences AXA.Son expertise de l'assurance est un levier indispensable à la compréhension des risques auxquels sont confrontés les entrepreneurs chaque jour. Fasciné par la manière dont certains arrivent toujours à repousser leurs limites, il prend Kai Lenny et Nirmal Purja comme inspiration pour conter les récits des plus belles aventures humaines.

Plus d'articles sur cette thématique