Espace clientMon tarif

Financer son entreprise avec le crowdfunding, c’est possible !

François Xavier Combe
Écrit par François Xavier Combe, le 27 janvier 2022
Temps de lecture : 5 minutes

Le crowdfunding : vos réponses en bref

>Le crowdfunding (ou financement participatif) permet à une communauté de participer économiquement à un projet en réalisant des dons.

>C’est une solution de plus en plus répandue pour financer une partie de son projet. 

>Elle est portée par des plateformes numériques.

Le crowdfunding… En français ça donne quoi ?

Le financement participatif ! C’est une solution de financement souvent utilisée en complément d’autres outils de financement comme les microcrédits, les prêts bancaires, ou encore les prêts d’honneur.

Le crowdfunding permet d’entrer en contact avec des financeurs (souvent des particuliers). 

Ces financeurs agissent soit :

  • Pour soutenir des projets qui leur tiennent à cœur 
  • Pour en tirer un revenu

Quelles sont les différentes formes du crowdfunding ?

Il est important de savoir que le financement participatif peut prendre plusieurs formes, et plus précisément 3 formes. Pas de panique, on vous explique tout : 

  • Don

Également appelé « reward crowdfunding » (on le précise pour les bilingues…😌), c’est la forme idéale pour tester un marché ainsi que l’accueil du public envers votre produit ou votre service .

  • Prêt ou « crowdlending »

Cette forme peut permettre de financer des dépenses qui ne sont pas prises en compte par les banques comme le besoin de liquidité ou des projets d’investissements immatériels. Ça peut vite devenir très intéressant ! 

  • Investissement

Le « crowdequity » (vous devriez comprendre si vous avez bien suivi…) est une forme particulièrement utilisée pour financer le développement d’un projet à caractère innovant ou non, ou pour le développement d’un projet peu prisé par les investisseurs traditionnels. 

Vous vous demandez sûrement : quels sont les types de projets peu prisés par les investisseurs ? Et bien ce sont les promotions immobilières, les ouvertures de succursales selon Bpi France. 

>>Demandez à notre coach ce qu’il pense de votre solution de financement, c’est gratuit !

Mais le crowdfunding, ça s’adresse à qui ?

À tout le monde ! Autant aux entreprises qu’aux particuliers, en passant par les associations, les collectivités, etc.

Cependant, il est particulièrement adapté pour les entreprises. Pour vous éclairer, voici 3 cas où le financement participatif est souvent mobilisé :

  • Pour ne pas faire appel à un établissement bancaire
  • Pour rechercher un moyen complémentaire de financement 
  • Pour tester un projet auprès du marché et se construire une communauté de clients potentiels

Comment trouver LA bonne plateforme de crowdfunding ?

Aujourd’hui, une multitude de plateformes de crowdfunding existent. On est d’accord avec vous, c’est difficile de s’y retrouver. 

Plusieurs sites peuvent vous aider à trouver la plateforme qui vous correspond :

Sinon, on a comparé pour vous des plateformes de crowdfunding :

Cette plateforme a des avantages : il n’y a pas de sélection de projets à l’entrée, pas de limite de durée, et il est possible de donner une contrepartie aux donneurs. En plus, elle ne prend aucuns frais sur la cagnotte finale. Cependant, elle est destinée uniquement aux structures associatives.

Ici, il y a une sélection des projets à l’entrée. Cela peut être vu comme un inconvénient, mais également comme un avantage : les projets sont sérieux et qualitatifs. Par contre, 5% du montant de la cagnotte et 3% de frais techniques et monétiques seront déduits de la cagnotte finale. 

De plus, la durée est limitée à 60 jours.

Vous en avez sûrement déjà entendu parler ! Pas de sélection des projets et pas de limite de temps sur cette plateforme. Par contre, il est impossible de donner une contrepartie aux donneurs. Les frais de commissions varient de 1,9% jusqu’à 4% du montant de la cagnotte.

Gofundme possède les mêmes caractéristiques que Leetchi, sauf pour les frais qui sont différents : 2,9% du montant de la cagnotte et 0,30$ sur chaque don. Elle est conseillée pour les opérations internationales.

Avant de faire un choix, il faut toujours vérifier que l’organisme concerné est bien sur la liste des prestataires autorisés à exercer en France. Il faut également bien prendre connaissance des informations qui sont disponibles sur le site, qui doivent être rédigées de manière claire, compréhensible et complète.

Les 4 meilleures astuces pour réussir une campagne de crowdfunding

Allez, on est gentils, on vous dévoile nos meilleures astuces pour vous aider à réussir votre campagne de crowdfunding ! 😉

1.     Le choix de la plateforme est TRÈS important.

Comme on l’a expliqué précédemment, il existe de nombreuses plateformes de crowdfunding : thématiques, régionales, spécialisées par levées de fonds…

2.     Définir un objectif réaliste.

Il vous faudra bien évidemment définir un objectif financier. Un conseil : évitez les objectifs trop prétentieux. Mais ayez quand même un peu d’ambition.

Attention, n’oubliez pas que les plateformes prélèvent une commission lorsque vous souhaiterez récupérer votre gain. 

3.     Capter l’attention. 

Les visuels doivent être parfaits et le ton adopté doit être enthousiaste. Ne laissez rien au hasard. Une campagne de crowdfunding, c’est comme une opération de séduction. 

Et pour encore plus de visibilité, on vous conseille la vidéo. Une bonne vidéo peut être largement partagée, et par conséquent booster un projet. 

4.     Partager sur les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux sont de redoutables alliés. En effet, ils vous permettront de diffuser un message et de mobiliser une communauté, et tout ça sans énormément de dépenses. Plus les posts réalisés seront ciblés, plus les personnes susceptibles de participer au financement seront touchées.

Quelques conseils avant de vous lancer dans le crowdfunding

Avant de vous lancer dans l’inconnu, il faut toujours se poser les bonnes questions 🤯. 

N’hésitez pas à faire le point sur votre projet de création et votre capacité à le mettre en œuvre :

  • Votre projet est-il assez mature ?
  • Avez-vous un petit, moyen, ou important besoin de financement ?
  • Comment allez-vous communiquer ?
  • Êtes-vous assez présent sur les réseaux sociaux ?
  • Quelles ressources internes possédez-vous ? 
  • Comment comptez-vous mobiliser votre réseau ?
  • Quelles sont les conditions de reversement du montant collecté ?
  • Quel est le montant des commissions ? Et quel est le taux de frais bancaires appliqué ?
  • Ma campagne sera-t-elle limitée dans le temps ?

Si vous êtes une association, n’oubliez pas que dans le cas où le montant que vous souhaitez collecter est supérieur à 153 000€, il faut réaliser une déclaration préalable d’appel à la générosité publique en préfecture avant de lancer votre crowdfunding.

Si vous êtes une société ou un auto-entrepreneur, n’oubliez pas que les fonds collectés vont être soumis à l’impôt sur les sociétés ou à l’impôt sur le revenu.

Allez, maintenant, c’est à vous de jouer. 😎

François Xavier Combe

À propos de François Xavier Combe

François-Xavier décide de créer Easyblue après plus de 15 années passées à développer des agences AXA.Son expertise de l'assurance est un levier indispensable à la compréhension des risques auxquels sont confrontés les entrepreneurs chaque jour. Fasciné par la manière dont certains arrivent toujours à repousser leurs limites, il prend Kai Lenny et Nirmal Purja comme inspiration pour conter les récits des plus belles aventures humaines.

Plus d'articles sur cette thématique