Quelle assurance pro pour une entreprise d'informatique ?

RC Pro
Écrit par 
Joffrey Sebault
Le 
24/9/2020
Temps de lecture 
7
 min

Quelle assurance pro pour une entreprise d'informatique ?

RC Pro
Écrit par 
Joffrey Sebault
Le 
24/9/2020
Temps de lecture 
7
 min

Vous travaillez dans l'informatique et vous sentez qu'il serait bon de vous assurer ?

Vous avez probablement raison !

Dans cet article, on vous dit tout sur la Responsabilité Civile Professionnelle Informatique, mais pas que.

On va détailler ensemble les risques auxquels vous ferez face avec des exemples concrets et des tips pour bien vous couvrir.

cartoon appuie sur le bouton "start"


Comme toujours : un contenu bullshit-free garanti sans édulcorant. 🥤

Le principe de Responsabilité Civile Professionnelle

La responsabilité civile, c'est l'obligation légale de réparer les dommages qu'on cause aux tiers.

Ça s'applique à nous, mais aussi à vous et à tous ceux qui le veulent.

Blague à part : ça concerne tout le monde, c'est la loi.

Pour une entreprise d'informatique, cette obligation peut être mise en cause, en particulier dans certains cas :

  • Interruption de service
  • Faute du préposé, vous ou vos employés.
  • Dommage aux biens confiés, ceux qu'on vous prête.
  • Transmission de virus, informatiques bien sûr !
  • La liste est longue...

Cependant, il existe plusieurs formes d'entreprises en informatique, avec une multitude de risques associés.

Quelles assurances pour quelle entreprise d'informatique ?

Puisqu'il serait dommage de ne vous parler que de RC Pro, nous listons ici quelques risques auxquels vous pourriez être confronté.

En tant qu'entreprise évoluant dans le secteur de l'informatique, ceux-ci peuvent être divers et parfois insoupçonnés.

On parle de ces risques ici et on les illustre avec des exemples concrets. 🏄‍♂️

Pour y voir plus clair, on a choisi de regrouper les activités informatiques en 3 types de structures : Freelance, ESN, et Studio.

Freelance

Si vous êtes travailleur indépendant, ou freelance comme disent les jeunes, vous êtes par définition à votre compte.

Mais cela ne veut pas dire que vous ne prenez pas de risques !

  • Les dommages aux biens confiés

Lorsqu'un tiers vous laisse un bien et que vous le détériorez, ou pire, que vous le perdez, c'est un dommage au bien confié.

Exemple : Vous êtes consultant et pour des raisons de sécurité, vous travaillez directement sur l'ordinateur de votre client.
Vous renversez une tasse de café sur le clavier, plus rien ne fonctionne.
Vous en avez pour 3 000€ de réparations...

  • La transmission de virus

Si vous transmettez de manière non-intentionnelle un virus informatique, et que celui-ci cause préjudice à un tiers : c'est votre faute.

Exemple : Lors d'une présentation chez un client, vous insérez une clé USB contenant votre démo dans une de leur machine.
Pas de chance, un virus est également là...
Après avoir permis l'ouverture d'une faille de sécurité, ce sont des milliers de données clients qui sont compromises.
Entre la suppression de ces données et la perte sèche durant la suspension d'activité, vous en avez pour 130 000€.

P.S. Ça vaut pour tous les virus en fait... protégez-vous ! 😷

  • La violation de propriété intellectuelle

La propriété intellectuelle regroupe à la fois la propriété industrielle est la propriété littéraire et artistique.

Il y a plusieurs manières de l'acquérir mais une seule de la subtiliser...

Utiliser une marque ou un logo sans en avoir vérifié la propriété peut donc s'avérer risqué.

Exemple : Vous dessinez un logo pour un client.
Après vérification, aucune trace de celui-ci auprès de l'INPI - l'organisme de référence. Votre client fait donc imprimer 2 000 sacs bananes à l'effigie de votre création.
Malheureusement, un logo similaire existe déjà sur le marché auquel les sacs sont destinés : l'Asie.
Ce sont 2 000 sacs et autant de temps de production que vous devrez rembourser :
24 000€.

Par où commencer ?

Sur un profil de Freelance, les risques à assurer en priorité sont ceux qui concernent votre Responsabilité Civile Professionnelle.

Ils incluent un grand nombre de dommages que vous pouvez causez de manière non-intentionnelle.

Pour renforcer votre contrat de RC Pro Informatique et vous protéger des litiges, une Protection Juridique semble indispensable.

Enfin, une Assurance Matériel Informatique reste une valeur sûre pour couvrir votre outil de travail contre le vol ou la casse.

ESN

En tant qu'ESN votre métier est de répondre au besoin d'externalisation d'autres entreprises.

Pour ce faire, vous avez une équipe de consultants prêts à travailler sur des missions client bien précises.

Ça, vous le savez.

Ce que vous ne connaissez peut-être pas, c'est la myriade de risques auxquels vous vous exposez.


En voici quelques uns !

  • Litige Licenciement / Exclusivité du travail

Avec les employés viennent aussi les litiges...

Tous les contrats de travail que vous rédigerez demandent une grande vigilance.

S'ils sont mal construits, ils peuvent être de véritables bombes à retardement. 💣

Exemple : Votre meilleur élément décide de vous quitter pour un différend interne.
Il rejoint une nouvelle entreprise concurrente dans le mois qui suit.
Vous aviez pourtant inséré une clause de non concurrence dans son contrat, mille sabord !
Oui, mais non : le code NAF de vos nouveaux concurrents est légèrement à côté de celui que vous aviez défini...

  • La faute du préposé

Qui dit employés, dit potentielle faute ou erreur.

Quelle que soit sa nature, si celle-ci provoque un dommage à un client ou un tiers, c'est à vous de rembourser.

Exemple : Un de vos consultants subi une attaque informatique à cause d'une négligence (il n'avait surement pas lu notre checklist cyber...).
Impact direct : la perte des données sur lesquelles il travaillait depuis plusieurs mois.
L'équivalent de 8 000€ de journées-homme mises à la poubelle...

  • Local

Même avec une grande partie de vos consultants en mission chez vos clients, l'usage d'un local peut s'avérer utile.

Et dans la plupart des cas, vous êtes tenu de l'assurer ! (plus d'infos sur les Assurances Obligatoires dans notre article)

Exemple : Le lundi, c'est vous le premier au bureau !
Juste à temps pour découvrir que votre arrivée d'eau fuit chez le voisin depuis vendredi soir...
Et un plafond haussmannien à refaire : 7 000 € ! 🤘

Par où commencer ?

Avec une activité impliquant des consultants, l'assurance responsabilité civile est encore une fois un indispensable.

Tous les sinistres non-intentionnels qu'ils pourraient provoquer seront alors couverts.

Pour protéger les quantités de données client que vous traitez lors de chaque mission, l'Assurance Cyber-sécurité est un 'must'.

Enfin, si une partie de votre équipe est amenée à travailler sur des projets internes, et donc dans vos locaux, une Assurance Locale est de mise.

Studio

Les studios de développement constituent une autre partie de l'activité informatique.

Nous inclurons ici les entreprises qui créent et commercialisent leur propre produit ou service.

Agences web, éditeurs de jeux vidéo, consultants logiciels, on parle de vous !

  • Interruption de service

Vous proposez un service, et pour une raison extérieure, vous n'êtes plus capable de l'assurer.

Cela peut être synonyme de perte financière, surtout si vos clients sont des professionnels.

Exemple : Votre SaaS de comptabilité dédié aux jeunes entrepreneurs se retrouve inactif pendant 12h.
Nous sommes en début d'année et ça tombe très mal : les relevés comptables ont déjà du retard !
Délocaliser les serveurs web auprès d'un fournisseur inconnu n'était peut-être pas une si bonne idée...
Ça fera 2 500€ de pénalités de retard à payer de votre poche.

  • Bris de matériel informatique

Votre matériel high-tech est souvent votre seul outil de production.

En cas de casse ou de vol, vous pourriez vite être pris au dépourvu...

Exemple : Le traditionnel verre d'eau renversé sur votre ordinateur...
Ne levez pas les yeux au ciel, on traite ce genre de sinistre au moins une fois par mois !

  • Concurrence déloyale

La concurrence déloyale intervient lors d'un usage excessif de la liberté d'entreprendre.

Elle peut prendre plusieurs formes : parasitisme, dénigrement, confusion et même espionnage industriel ! 🕵️

Exemple : Vous êtes créateur de sites web, et un de vos concurrents laisse entendre auprès du public que vous seriez en grosse difficulté financière.
C'est du dénigrement et cela nuit à votre business.
Les clients hésitent de plus en plus à vous faire confiance et vous perdez une part non-négligeable de votre chiffre d'affaire.
Vous pourriez engager des recours pour motif de concurrence déloyale.

Par où commencer ?

Ce dernier profil n'échappe pas non plus à l'Assurance RC Pro.

Dommages, non-intentionnels, causés aux tiers : vous connaissez la chanson.

Si votre activité implique un service, vous interagissez certainement avec des tas de données clients.

Qui dit données, dit protection, dit Assurance Cybersécurité.

Enfin, le risque de litige pour vous est encore plus important que pour vos acolytes freelances et ESN.

Prestataires, fournisseurs, salariés, clients : vous pouvez renforcer votre couverture avec une Protection Juridique.

A lire également

Votre Assurance Pro sur-mesure à partir de 15€

JE TROUVE MON OFFRE EN 2 MINmain tenant un téléphone

Comment choisir son assurance pro informatique ?

Avec ces quelques exemples en tête, vous êtes probablement déjà en quête de la meilleure assurance pour votre business.

Ça tombe très bien, puisqu'on a aussi des astuces pour choisir le bon contrat.

Tous les conseils qui vont suivre sont également dispensés par notre coach sous la forme d'un bilan personnalisé.

1. Déterminer vos besoins

Dans ce type de profession, rien ne vous oblige à contracter une assurance, cependant cela reste une sage décision.

Afin de mesurer l'étendue de vos risques, les points à considérer sont :

  • 👣La nature de vos clients (particuliers ou entreprises)
  • 💰Votre chiffre d'affaire annuel
  • 👩‍👩‍👦‍👦 Le nombre de salariés au sein de votre entreprise
  • 🌏 Votre lieu d'exercice et de facturation. Oui ça compte aussi !

Next step : trouver le contrat le plus adapté à ces besoins.

2. Comparer les offres

Pour la pile d'offres présentes sur votre bureau, là aussi quelques points de contrôle :

  • 🎛 Les niveaux de garantie et les franchises
  • ⛑ Les risques couverts
  • 🚙 Les risques NON couverts
  • 🚫 Les exclusions, c'est elles qui peuvent rendre un contrat un peu moins alléchant...

Prenez bien le temps de lire, même si cela peut paraître fastidieux : c'est l'assurance d'avoir l'esprit tranquille par la suite.

(L'assurance, vous l'avez ?)

3. Prêt à signer

Le contrat de rêve est en face de vous, et il ne vous reste plus qu'à signer pour recevoir votre Attestation RC Pro... mais ça peut encore prendre un peu de temps.

Pourquoi ne pas passer voir notre coach, pour un devis et une souscription dans la journée ? Maintenant que vous savez où regarder, on ne pourra plus vous la faire !

___

Cet article devrait vous aider à avancer dans la jungle des assurances professionnelles.

S'il vous reste des questions ou que vous voulez nous proposer des améliorations, n'hésitez pas : on en raffole. 🕺

Vous pouvez aussi passer voir l'article dédié à la RC Pro pour encore plus de détails.

Enfin, n'oubliez pas de faire passer le mot à vos collègues entrepreneurs !

Tchousse 🤙

Vous avez aimé l'article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Assurance cyber-risques

Virus, piratage, malveillance…Protégez-vous face aux nouvelles menaces informatiques.
JE TROUVE MON OFFRE