Créer son entreprise en 2021 : Le livre blanc by Easyblue

Tips
Écrit par 
Joffrey Sebault
Le 
16/4/2021
Temps de lecture 
4
 min
Écrit par 
Joffrey Sebault
Le 
16/4/2021
Temps de lecture :
4
 minutes

Créer son entreprise, ça revient à partir à l'aventure et tracer son propre chemin. Même si on ne parle pas de traverser le pôle Nord, ce périple comporte lui aussi son lot de risques. Mais comme on dit, "la peur n'évite pas le danger" !

Aujourd'hui on passe en revue les risques les plus courants lorsqu'on crée son business et on en profite pour vous donner quelques conseils pour les éviter.

Pour que ce soit encore plus simple, on vous a compilé tout cela, avec des exemples concrets, dans un livre blanc à télécharger en fin d'article.

Le risque de marché

Ce risque est tout simplement le premier que vous prenez dès l'instant où vous parlez de votre idée de business. En confrontant votre projet à la réalité, vous prenez le risque que celui-ci ne rencontre pas son marché.

La bonne nouvelle, c'est que plus vous vous essayez tôt aux avis extérieurs, moins vous perdez de temps à poursuivre une idée qui n'aurait probablement jamais décollé.

Le risque de statuts

Rédiger les statuts de votre entreprise est un exercice qui peut être fastidieux, mais indispensable. C'est à ce moment-là que vous définissez le cadre de votre activité, ainsi que les règles qui s'y appliquent.

Il est assez rare qu'un litige naisse à cause de statuts mal rédigés, mais cette erreur peut aggraver une situation déjà mal engagée.

👉  Un vendeur/loueur de skis décide d'installer un food truck sur son parking afin de maintenir son activité à flot en fin de saison.Après quelques semaines d'exploitation, rien n'y fait et plusieurs cessations de paiement entraînent sa société vers un dépôt de bilan, puis une liquidation par le tribunal de commerce. Deux salariés se retrouvent au chômage, et l'administrateur en charge de la liquidation cherche à en savoir plus.

L'activité de restauration n'avait rien à voir avec les statuts de l'entreprise. L'entrepreneur devra donc rembourser les frais d'assurance chômage pour un montant de 50 000€.

Le conseil pour éviter ce genre de situation est de se faire accompagner pour la rédaction de ses statuts, et ça tombe bien parce qu'on connait des gens très bien pour ça. Captain Contrat est un service qui vous propose un accompagnement lors de la rédaction de tous vos documents et contrats. Avant de vous lancer, passez les voir !

Le dommage au tiers

Dès que vous commencez à interagir avec des clients, des fournisseurs ou des prestataires, vous prenez le risque de leur causer un dommage. Que ce soit volontaire ou non, vous devrez rembourser tout dommage causé à quelqu'un ou à son matériel.

Les dommages aux tiers existent sous une multitude de formes : de l'erreur de conseil, à la tasse de café renversée sur l'ordinateur d'un client.

👉
Envie de mieux vous rendre compte de vos risques ?

Le litige

Lors de l'établissement d'un contrat de travail ou même à l'occasion d'une simple transaction, le risque de litige existe.

Afin de réduire ce risque au minimum, le plus sûr est tout simplement de faire relire tous ses contrats par un juriste. Heureusement, votre protection juridique professionnelle vous propose une partie conseil. Grâce à des juristes toujours disponibles et des exemples de contrats, vous aurez tout ce qu'il faut pour bien faire les choses.

Dans le cas ou le litige serait inévitable, la protection juridique se charge également de le régler à l'amiable ou en justice, avec la prise en charge de vos frais de justice.

Le dommage au local

Ce risque est un incontournable et le faire porter par une assurance est obligatoire. Que vous soyez propriétaire, locataire, ou même si vous travaillez dans un espace de co-working : vous devez assurer l'espace que vous occupez.

Parmi les dommages, nous pouvons citer le dégât des eaux, le cambriolage ou encore l'incendie. Autant de risques qu'il est impossible de prévoir, à moins de contrôler toutes les canalisations de l'immeuble 3 fois par an, ou de vivre dans un coffre fort.

La cyberattaque

Le postulat est simple : depuis la crise sanitaire, plus aucune entreprise n'est à l'abris. Si vous travaillez de près ou de loin avec un système informatisé pour stocker des informations clients, recevoir des paiements, ou tout simplement pour communiquer, vous êtes exposé.

👉  Le client d'un site e-commerce remarque des mouvements suspects sur son compte bancaire. Il réussit à remonter jusqu'à la transaction et une faille de sécurité est alors identifiée. Ce sont plus de 250 empreintes de cartes qui sont compromises et autant de clients à prévenir.

Coût total de l'opération pour le site marchand : 35,000€.

Pour se prémunir de ce type de mésaventure, un certain nombre de bonnes pratiques existent et nous les avons regroupées sous la forme d'une checklist facile à récupérer.

___

Retrouvez ce tour d'horizon des risques les plus courants en 2021, dans notre livre blanc :

Vous vous sentez concerné par un risque en particulier ? Pourquoi ne pas découvrir un autre de nos articles !

Vous avez aimé l'article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !