La RC Pro du consultant en informatique

Écrit par 
Joffrey Sebault
, le 
8 juin 2021
Temps de lecture :
3
 minutes
Écrit par 
Joffrey Sebault
Le 
20 avril 2017
Temps de lecture 
8
 min
💡
L'article en bref

Les contrats d'assurance responsabilité civile professionnelle diffèrent en fonction de l'activité , et même d'une entreprise à l'autre afin de couvrir le risque au mieux, et au meilleur coût . Dans le cas du consultant en informatique, ce genre de contrat est indispensable afin de pouvoir couvrir d'éventuels dommages aux tiers dans le cadre de l'activité. 

Qu’est-ce que l’assurance responsabilité civile professionnelle ?

L'assurance responsabilité civile professionnelle couvre les risques de dommages aux tiers. Elle intervient pour compenser un dommage causé dans le cadre de la mission, ou tout simplement de l'exploitation de l'entreprise (un café renversé sur un client, par exemple).

Quels sont les risques courants pour un consultant en informatique ? 

Les risques de dommages aux tiers existenet aussi pour les consultants, et notament dans le domaine de l'informatique. 

Les risques de RC Pro dans lesquels un consultant en informatique peut être mis en cause sont :

  • L'interruption de service
  • Le dommage aux biens confiés
  • La transmission de virus informatiques (bien sûr)
  • Etc...

Est-ce que la responsabilité civile professionnelle est obligatoire ?

Pour certains professionnels dont l’activité est réglementée, il est en effet obligatoire de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle. Une liste non exhaustive des professions réglementées est disponible sur le site de la BPI.

Pour les autres, comme on l’a déjà dit, le risque existe quand même, et il peut coûter très cher...

👉
Et vous ? Combien ça vous coûte d'être bien couvert ?

Quelles sont les garanties d’une responsabilité civile professionnelle ?

Les garanties les plus connues d’un contrat d’assurance responsabilité civile professionnelle sont la garantie d’exploitation et la garantie d’activité.

Une multitude de garanties supplémentaires existe, mais ces deux-là sont indispensables.

  • La garantie d’exploitation.
    Elle sert à couvrir les risques qui ne sont pas liés directement à votre activité, mais qui peuvent arriver dans la vie d’une entreprise. Si un de vos clients se brule avec votre machine à café, où si vous trébuchez et emporter avec vous l’ordinateur d’un autre client.
  • La garantie d’activité.
    Elle sert à couvrir tous les risques que vous prenez lorsque vous accomplissez votre mission. Si vous faites une erreur de conseil, où que le code que vous écrivez ne vous appartient pas, ce sont des risques couverts par cette assurance.

Combien coûte une assurance responsabilité civile professionnelle ?

Chez Easyblue, c’est à partir de 15€/mois, mais ça dépend de beaucoup de choses. Votre tarif est défini par votre profil de risques, et c’est votre métier qui constitue la base de ce profil, et il n’est pas forcément question de code NAF. Votre entreprise peut tout à fait partager le même code NAF qu’une autre, et pourtant prendre beaucoup plus de risques.

👉 Par exemple, un consultant en cybersécurité prend beaucoup plus de risques lorsqu’il travaille dans le secteur de l’aéronautique, que dans celui de la publicité.

À la réception de votre devis d’assurance RC Pro, vous serez ensuite en mesure de modifier certains facteurs pour ajuster votre tarif. Les risques couverts et la fréquence de paiement font partie des paramètres qui influent directement sur le tarif de votre contrat, pouvant le faire passer du simple au double.

Comment couvrir son activité de consultant en informatique ?

Sur un profil de consultant en informatique, de nombreux risques existent, mais certains peuvent être assurés en priorité. 

Parmi les assurance indispensables au consultant en informatique :

  • La responsabilité civile professionnelle.
    Cette assurance couvre un grand nombre de dommages au tiers pouvant être causé de manière non-intentionnelle.
  • La protection juridique.
    Elle inclut un accompagnement et une couverture des frais de justices en cas de litige.
  • L'assurance matériel informatique.
    Cette couverture reste une valeur sûre pour couvrir les outils de travail contre le vol ou la casse.
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !